Conseils sur les compléments alimentaires avant la grossesse

Même avant la grossesse, les suppléments nutritionnels sont essentiels pour favoriser la fertilité* et fournir à l'organisme des nutriments dont le bébé pourra profiter plus tard.

Compléments alimentaires dès le désir de grossesse

La plupart des gens comprennent l'importance des suppléments nutritionnels pendant la grossesse. La future maman a alors un besoin accru de vitamines et de minéraux pour prendre soin de l'enfant à naître. Mais même dès le désir de grossesse, ça vaut la peine de prendre des nutriments supplémentaires pour favoriser la fertilité*. Le corps bénéficie généralement de l'apport de ces vitamines et minéraux.

Cela ne s'applique pas seulement aux femmes : les hommes peuvent également envisager des suppléments nutritionnels avant une grossesse planifiée pour augmenter la fertilité. Une carence en zinc, par exemple, peut nuire à la qualité du sperme : d'une part, l'homme produit des spermatozoïdes moins sains et, d'autre part, les spermatozoïdes présents sont moins mobiles et ont plus de difficultés à atteindre l’ovule.

Avec une alimentation équilibrée constituée de beaucoup de légumes, de fruits et de poisson, le risque de carence en vitamines est plus faible qu'avec une alimentation composée principalement de produits prêts à consommer et de restauration rapide. Même dans les pays industrialisés comme la Belgique, des carences souvent inaperçues peuvent survenir. Testez donc d'abord votre alimentation en général et réfléchissez aux aliments sains qui peuvent être mis plus souvent au menu pour fournir suffisamment de nutriments à l’organisme.

*Le zinc contribue à une fertilité normale

Nutriments importants : quels compléments alimentaires si vous voulez des enfants ?

Les micronutriments les plus importants (vitamines et minéraux) pour les femmes comprennent le fer, l'acide folique et l'iode. Pendant la grossesse, les besoins quotidiens en fer doublent de 15 mg, les besoins en acide folique de 50 pour cent et les besoins en iode de 15 pour cent. Les carences en fer et en acide folique en particulier sont aujourd'hui très fréquentes sans que les femmes en soient conscientes.

Selon une enquête de l'Association médicale allemande, près de la moitié des femmes en âge de procréer ont une carence en fer. Ceci est principalement dû à la menstruation et à la perte de sang associée. Une carence en fer entraîne fatigue et manque de concentration, maux de tête et pâleur. Si la carence en fer persiste longtemps, elle peut même conduire à une anémie.

L’acide folique est tout aussi important. Ce micronutriment appartient au groupe des vitamines B et joue un rôle dans la formation et la division cellulaires. En cas de carence en acide folique pendant la grossesse, l'enfant est plus susceptible de naître avec des malformations telles que le spina bifida*. Étant donné que la réserve d'acide folique de la femme doit être reconstituée plusieurs semaines avant la grossesse, des suppléments d'acide folique peuvent s’avérer importants dès que le désir d’enfants se fait sentir. Le corps est ainsi bien préparé lorsque la fécondation a lieu.

L'iode soutient le développement cognitif fœtal normal et la fonction thyroïdienne normale chez la mère. Tout comme pour l'acide folique, il est logique de reconstituer à temps l'approvisionnement interne du corps afin que le fœtus soit bien approvisionné immédiatement après la conception.

*L'acide folique augmente le statut maternel en folate pour réduire le risque de développer des anomalies du tube neural chez le fœtus en développement.

Nutriments dans l’alimentation

Une alimentation équilibrée constituée d’aliments de tous les groupes réduit considérablement le risque de symptômes de carence. Le fer est principalement fourni à l'organisme par la viande. Les femmes qui ont une alimentation particulièrement "légère" et mangent principalement des légumes, des fruits, des pâtes et d'autres produits riches en glucides courent le risque d’une carence en fer. Afin d’y remédier elles peuvent par exemple manger de temps à autre un steak riche en fer. Deux repas à base de viande par semaine suffisent. Si vous préférez un régime purement végétarien, privilégiez les aliments particulièrement riches en fer, comme les légumineuses et les grains entiers à base de blé, de millet et d'avoine.

L'acide folique ne peut être stocké par l'organisme, un apport quotidien de cette vitamine est donc important. Les légumes verts comme le brocoli, les épinards et le chou frisé sont particulièrement riches en acide folique. Cependant, l'acide folique est très volatil et ne tolère pas la chaleur. Faites cuire les légumes à la vapeur doucement ou, mieux encore, consommez-les crus dans un smoothie vert. Cependant, les besoins accrus en acide folique pendant la grossesse peuvent difficilement être couverts par une alimentation normale, c'est pourquoi les professionnels de la santé recommandent des suppléments nutritionnels pendant la grossesse.

L'iode a été ajoutée au sel de table pendant des années pour contrer la carence en iode qui était courante dans la population. De plus, le goberge, le lait et les produits laitiers sont également de bonnes sources d'iode. Mettez du poisson frais au menu environ deux fois par semaine et mangez du yaourt plus souvent.

Les compléments alimentaires et le désir d’enfants

En plus de l'acide folique, du fer et de l'iode, l'organisme a besoin de nombreux autres oligo-éléments comme le magnésium et le zinc avant et pendant la grossesse. Un apport suffisant en magnésium est important pour la santé des cellules du corps. La carence affecte la fertilité chez les femmes et les hommes*. Une carence en zinc a une influence négative sur le métabolisme de l'organisme et peut donc également affecter la fertilité**. Enfin et surtout, le corps a besoin de recevoir les micronutriments généralement importants tels que la vitamine C, la vitamine D et le calcium.

En plus d'une alimentation saine, les compléments nutritionnels peuvent être très utiles si vous souhaitez avoir des enfants et ce, afin d’apporter tous les micronutriments importants à l'organisme. Un excès n'est généralement pas possible.

Avec les bons compléments nutritionnels avant la grossesse, votre corps est bien préparé pour nourrir la vie à venir et l’aider à se développer sainement. 

*Le magnésium contribue à la division cellulaire normale
**Le zinc contribue à une fertilité normale